Eastman

FAQ sur les plastiques génériques et Eastman Tritan™

 

Qu'est-ce qu'un polymère ?
Le terme « polymère » est souvent utilisé pour décrire les matières plastiques et d'autres matériaux. Traduit littéralement, polymère signifie « plusieurs unités ». Ces unités sont parfois désignées sous le terme de monomères et constituent les blocs de construction qui forment un plastique. Pour former un article en plastique, ces monomères subissent une modification chimique qui les rend capables de se lier les uns aux autres.

 

Comment puis-je savoir si un plastique (ou un polymère) est sans danger ?
Le meilleur moyen d'identifier les plastiques sûrs consiste à savoir avec quelle rigueur ils ont été testés et dans quelle mesure les tests et les conclusions scientifiques en question sont fiables. La meilleure approche pour évaluer un plastique consiste à s'appuyer sur un ensemble complet de tests fiables et concluants.

Pour votre sécurité, une résine plastique comme le Tritan doit subir toute une série de tests avant que la Food and Drug Administration (FDA) américaine n'autorise son utilisation dans les produits qui peuvent entrer en contact avec les aliments ou les boissons. Le Tritan a été rigoureusement testé par des laboratoires indépendants utilisant des méthodes scientifiques reconnues, et a été autorisé par des organismes de réglementation du monde entier à être utilisé dans des produits en contact avec les aliments.

 

Qu'est-ce que le BPA ?
Le bisphénol A (BPA) est un monomère utilisé dans certaines matières plastiques, dont le polycarbonate. Le BPA est également utilisé dans les revêtements intérieurs des boîtes de conserve métalliques qui contiennent des aliments afin de prévenir la détérioration de la surface métallique. 

 

Outre le BPA, existe-t-il d'autres analogues du bisphénol (tels que le BPS) utilisés dans la fabrication du Tritan ?
Le Tritan n'est pas fabriqué avec du BPS ni avec un autre composé bisphénolique qui serait un analogue chimique du BPA. Il n'y a aucune raison de penser que ces substances sont présentes dans ce matériau.

 

Est-ce que le Tritan contient du BPA ?
Le BPA n'est pas et n'a jamais été un ingrédient ou un sous-produit de la production du plastique Tritan. La preuve que ce matériau est un plastique sans BPA est étayée par des essais approfondis, réalisés à l'aide de méthodes scientifiques bien établies.

 

Qu'est-ce que l'activité œstrogénique ? Et l'activité androgénique ?
Les œstrogènes et la testostérone sont des hormones essentielles à de nombreux processus biologiques importants chez les animaux et les êtres humains, notamment la différenciation sexuelle et le développement des organes sexuels. Des études ont suggéré que certaines substances chimiques synthétiques et d'origine naturelle peuvent interférer avec ces processus biologiques et entraîner des effets néfastes.     

Les perturbateurs endocriniens sont définis comme des substances chimiques susceptibles d'interférer avec le système endocrinien humain et d'avoir des effets néfastes sur la santé. Parmi les perturbateurs endocriniens, on compte les substances chimiques qui reproduisent l'action de l'œstrogène et de la testostérone chez les êtres vivants : on dit qu'elles présentent une activité œstrogénique, aussi appelée AO, et une activité androgénique, souvent appelée AA.

Des laboratoires indépendants utilisant des méthodes scientifiques reconnues ont démontré que le plastique Tritan est exempt d'activité œstrogénique et d'activité androgénique.

 

Si un produit est estampillé d'un « 7 », cela signifie-t-il qu'il contient du BPA ?
Non, il ne s'agit pas non plus d'une mesure de la sécurité d'un produit. Ce numéro, généralement situé au centre du symbole triangulaire de recyclage, est appelé « code d'identification de la résine » et est destiné à faciliter le tri des matériaux à recycler. Actuellement, le code d'identification « 7 » concerne les « autres » résines qui ne sont pas définies par les codes 1 à 6. Ainsi, un certain nombre de matières plastiques sans rapport les unes avec les autres peuvent porter le code 7. C'est le cas du Tritan, du polycarbonate, du nylon et même des bioplastiques plus récents. De nombreux fabricants bien connus identifient les produits qu'ils fabriquent à partir de plastique Tritan avec le code 7.

 

Quels sont les tenants et aboutissants du procès intenté par Eastman au sujet de l'activité œstrogénique ?
Le but du procès intenté par Eastman était d'empêcher PlastiPure, Inc. et sa société sœur CertiChem, Inc. de formuler des déclarations fausses et trompeuses sur le Tritan dans des supports publicitaires, afin d'en faire tirer un avantage commercial à leurs entreprises. Au procès, ni les directeurs et scientifiques des sociétés PlastiPure et CertiChem, ni leurs experts assermentés, n'ont pu affirmer sous serment que le produit était dangereux pour l'homme.

Le jury en a conclu que les déclarations de PlastiPure et de CertiChem selon lesquelles le Tritan présentait une activité œstrogénique ou que le Tritan était dangereux parce qu'il présentait une activité œstrogénique étaient fausses et trompeuses, et le tribunal a donc émis une injonction interdisant à CertiChem et PlastiPure de faire ces déclarations de quelque manière commerciale que ce soit.

Le 24 juillet 2013 à Austin (Texas), un jury fédéral a statué en faveur d'Eastman contre PlastiPure et CertiChem. Grâce aux preuves présentées au cours du procès intenté par Eastman, la société a démontré que des déclarations fausses et trompeuses avaient été faites contre le Tritan, et la sécurité de ce matériau a été réaffirmée.

 

Quelles méthodes ont été utilisées pour tester le Tritan ?
Des universités accréditées et des laboratoires indépendants se sont appuyés sur des méthodes scientifiques reconnues pour tester l'activité œstrogénique et androgénique potentielle de cette résine plastique. Cette batterie de tests comprend :

  • Relations quantitatives structure-activité (RQSA)1. Modélisation informatique des monomères pour évaluer la structure moléculaire de chaque substance et sa capacité à se lier aux récepteurs d'œstrogène et d'androgène (testostérone) humains d'une manière pouvant entraîner leur activation.
  • Dosages par transactivation des récepteurs2,3. L'activité œstrogénique et l'activité androgénique des monomères et des extraits concentrés de Tritan ont également été évaluées in vitro en utilisant à la fois des essais sur des levures et sur des cellules de mammifères, réalisés par deux laboratoires distincts. Ces tests évaluent la capacité d'une substance à se lier à un récepteur hormonal et à induire l'expression génique. Des extraits ont été produits à l'aide des recommandations de la Food and Drug Administration des États-Unis et de l'Union européenne (UE) (en particulier, le règlement no 10/2011 de la Commission) concernant les essais sur la migration par contact alimentaire. D'autres extraits ont été obtenus à la suite d'une simulation au lave-vaisselle (pendant 10 jours, à 70 ºC dans la solution Cascade®).
  • Dosages par liaison compétitive2. Bien que ni les études RQSA ni les études de transactivation n'aient montré de preuve de liaison ou d'expression génique par voies œstrogéniques ou androgéniques, une deuxième série de tests basés sur des dosages par liaison compétitive a été effectuée. Ces tests peuvent confirmer la capacité d'une substance à se lier sélectivement à un récepteur hormonal spécifique et peuvent être utilisés pour calculer l'affinité relative de la liaison.
  • Dosage utérotrophique4 . Cet essai in vivo est considéré comme plus concluant pour évaluer le potentiel d'une substance à provoquer des réponses œstrogéniques dans les systèmes biologiques vivants. Ce test fait également partie du programme de dépistage des perturbations endocriniennes niveau I de l'Agence américaine de protection de l'environnement.
  • Dosage de Hershberger5. Cet essai in vivo est considéré comme plus concluant pour évaluer le potentiel d'une substance à provoquer des réponses androgéniques dans les systèmes biologiques vivants. Ce test fait également partie du programme de dépistage des perturbations endocriniennes niveau I de l'Agence américaine de protection de l'environnement.

    Les réponses uniformément négatives observées dans ces études complémentaires menées par des entités indépendantes démontrent de façon écrasante que le Tritan est exempt d'activité œstrogénique et d'activité androgénique.

1 Réalisé par le Dr William Welsh, Département de pharmacologie, Université de médecine et de dentisterie du New Jersey-Robert Wood Johnson Medical School, Piscataway 
2 Réalisé par CeeTox Inc., Kalamazoo, Michigan 
3 Réalisé par le Center for Environmental Biotechnology, Université du Tennessee, Knoxville 
4 Réalisé par WIL Research Laboratories, LLC, Ashland, Ohio

 

 
Pour de plus amples informations sur la sécurité du Tritan, visitez la page Tests de sécurité. Vous retrouverez plus d'informations sur le procès intenté par Eastman dans Sécurité Tritan : connaître les faits.


Nous aimerions connaître votre avis sur la sécurité des plastiques. Nous contacter  pour nous faire part de vos impressions ou nous poser des questions.


Si vous faites partie de la presse et souhaitez obtenir plus d’informations, visitez la Salle de presse Tritan.

 
Voyez comment la Sécurité Tritan
renforce votre confiance.

Télécharger le fichier PDF

 

La science à l'appui
Tritan sans BPA.
Télécharger le fichier PDF

  
Voir qui utilise le copolyester Eastman Tritan™

© 2022 Eastman Chemical Company ou ses filiales. Tous droits réservés.
Dans le présent document, le symbole ® indique le statut de marque déposée aux États-Unis uniquement.